Polymorphism of V-amylose complexed with aliphatic diols

17 December 2020
Nous venons de publier dans le journal Polymer une étude portant sur la détermination de la structure de complexes d'inclusion préparés par cristallisation d'amylose avec une série de diols. Plusieurs modèles moléculaires ont été proposés à partir de données de diffraction des électrons et des rayons X, et des transitions structurales ont été identifiées en cours de séchage des cristaux. Cliquez sur le titre pour plus d'informations.

Résumé:
Des complexes cristallins d’amylose avec plusieurs diols aliphatiques ont été préparés et caractérisés par microscopie électronique en transmission, ainsi que par diffraction des électrons et des rayons X. Quatre allomorphes ont été identifiés qui dépendent du type de diol et des conditions de cristallisation. On peut les décrire par des réseaux orthorhombiques de simples hélices d’amylose antiparallèles à 6 ou 7 unités glucosyles par tour. Les diols linéaires (ethane-1,2-diol, butane-1,4-diol, hexane-1,6-diol) induisent la formation d’hélices d’ordre 6 quelle que soit la longueur de chaine, tandis qu’un diol branché plus volumineux (2‑methylpentane-2,4-diol) conduit à des hélices d’ordre 7. Butane-1,3-diol, constitué d’une chaine linéaire avec des groupements hydroxyles à une extrémité et le long de la chaine, induit des conformations hélicoïdales d’ordre 6 ou 7 en fonction des conditions de cristallisation. Lorsqu’un diol conduit à la formation de plus d’un allomorphe, un contrôle adéquat de sa concentration et de la température de cristallisation permettent  de viser une structure cristalline spécifique. Pendant le séchage des cristaux, tous les allomorphes sont convertis en structures pseudo-hexagonales plus compactes. La forme séchée d’un complexe donné conserve la même conformation hélicoïdale que la forme hydratée.

L’article est disponible ici.

A lire aussi