Nos travaux sont à la une du CNRS: un sucre au deutérium pour étudier l’amarrage des bactéries sur nos cellules

29 March 2021
En collaboration avec l’Institut Laue-Langevin (ILL) et du CEITEC (Université Masaryk, République Tchèque), nous avons modifié un sucre pour qu’il réponde à la cristallographie aux neutrons, une technique qui dévoile comment les bactéries s’accrochent aux sucres. Ces travaux ont été publiés dans la revue prestigieuse Structure et pourraient s’étendre à des sucres plus complexes pour mieux comprendre différents phénomènes biologiques et proposer de nouvelles stratégies anti-infectieuses. Légende: molécule de fucose dans le site de liaison de la lectine. La grille bleue représente la densité déterminée par les rayons X et la grille verte la densité déterminée par les neutrons autour du fucose et des acides aminés de la lectine. Les atomes d’hydrogène (ici isotope deutérium) sont représentés par des boules jaunes. La continuité de la grille verte entre le fucose et les acides aminés permettent une vision directe des liaisons hydrogène. © L. Gajdos. / Cliquez sur le titre pour plus d'informations.

Plus d’informations sur le site du CNRS:
https://inc.cnrs.fr/fr/cnrsinfo/un-sucre-au-deuterium-pour-etudier-lamarrage-des-bacteries-sur-nos-cellules

A lire aussi